Semaine de sensibiliation aux réalités des personnes intersexes

Dans le cadre de la Semaine de sensibilisation aux réalités des personnes intersexes, des activités ont eu lieu à l'UQAM. Le documentaire Intersexion a été présenté le 4 novembre 2015 à 18h00 au local N-M140 du pavillon Paul-Gérin-Lajoie (N). Une discussion et un témoignage ont suivi la projection du film.

L'invitation officielle

v50 intersexion

Le 26 octobre 2014 était la Journée internationale de la visibilité intersexe qui vise à souligner la toute première action collective et publique menée par des activistes intersexes en 1996, soit une démonstration à Boston contre le Congrès annuel de l'Association américaine de pédiatrie. La Semaine de sensibilisation se terminera le 8 novembre, Journée du souvenir intersexe. On y soulignera l'anniversaire de Herculine Babin, une personne hermaphrodite (selon l'expression d'alors) ayant vécu au XIXe siècle et première à avoir produit une autobiographie.

 

Qui sont les personnes intersexuées?

Les personnes intersexuées sont des personnes dont le corps à la naissance ou à la puberté mettent au défi les distinctions qu'opère la médecine entre homme et femme. Elles combinent des traits sexuels primaires ou secondaires attribués à un sexe ou à l'autre. Les identités de genre et les orientations sexuelles des personnes intersexuées varient. Certaines s'identifient comme femme, comme femme-intersexe, comme homme, comme homme-intersexe, comme personne intersexe, ou comme personne hermaphrodite. Ce qui distingue les appellations «intersexué» et «intersexe» est l'expérience commune d'invalidation du corps pour la première, et la démarche de politisation et d'affirmation pour la seconde. Bien que bon nombre de personnes intersex(ué)es soient hétérosexuelles, l'oppression qu'elles subissent s'ancrent dans l'hétérosexisme et l'hétéronormativité.