Résistances intersexes

Dans le cadre de Fierté Montréal, en août 2019, Janik Bastien-Charlebois et Hélène Beaupré ont animé une soirée de projections intitulée «Résistances intersexes: une parole à entendre»


Au mois d'août 2019, Cultures du témoignage a participé en tant que co-organisateurs à l'évènement « Résistances intersexes : une parole à entendre » dans le cadre de la programmation de Fierté Montréal. Ces deux soirées de projection de films documentaires comprenaient une discussion animée par Janik Bastien-Charlebois, co-chercheure de l'équipe de Cultures du témoignage, et Hélène Beaupré. Femme intersexuée, Janik Bastien-Charlebois enseigne la sociologie à l'UQÀM et ses centres d'intérêt pour la recherche portent sur la démocratie culturelle, l'homophobie et le féminisme. Hélène Beaupré, intervenante chez Interligne, anciennement au Centre de lutte contre l'oppression des genres, bachelière en travail social, milite pour les droits intersexes depuis 2015.


Le 12 août a eu lieu la projection francophone du film "Ni d'Ève ni d'Adam: une histoire intersexe" de la documentariste suisse Floriane Devigne (2018). L'œuvre a notamment été primée à deux reprises au Festival international Jean Rouch en 2018. Le 13 août, c'était le documentaire néo-zélandais "Intersexions" sur les personnes intersexuées, qui était projeté en anglais. Réalisé par John Keir et le scénariste Grant Lahood (2012), il met en vedette Mani Mitchell militant.e des droits des personnes intersexuées notamment. Ces deux documentaires proposent chacun à leur façon les perspectives et les réflexions de personnes intersexuées sur leur corps et leur identité, ainsi que sur les pressions sociétales qui ont une influence à chaque étape de leur vie, notamment par rapport au milieu médical.


Suite aux visionnements des films documentaires, Janik Bastien-Charlebois et Hélène Beaupré, militantes des droits intersexes, étaient présentes afin d'animer une période de question et discussion avec le public. Près d'une vingtaine de personnes étaient présentes à chacun des visionnements. Le public était très intéressés par les enjeux soulevé dans les documentaires, et la discussion s'est engagée notamment à propos des enjeux actuels au Québec quant aux chirurgies sur les nouveaux-nés intersexes, et les actions à entreprendre afin de faire avancer la lutte pour les droits des personnes intersexuées.